Jeudi, 17 Août 2017

Vous avez dit Antimoine ?

L'antimoine : c'est quoi ?

L'antimoine a été découvert par le moine et alchimiste allemand Basile Valentine vers 1450.Son nom (origine encore bien discuttée...) viendrait du latin stibium (marque) et du grec anthemonium (mascara) ou antimonos (pas seul). C'est un élément chimique (n°51... à ne pas confondre avec le liquide du même n°) assez toxique que l'on rencontre dans de nombreux minerais contenant des métaux comme le plomb, le cuivre, le manganèse, le nickel ou le zinc. Les plus abondants étant la Stibine (Sb2S3) et l'Ullmanite (NiSbS) ; la Semseyite (Pb9Sb8S21) exploitée à la Rodde d'Ally, riche en Argent, elle, est beaucoup plus rare.

Un peu d'histoire régionale

C'est un peu avant le milieu du XIXème siècle que la fièvre de la mine s'empara du district de Brioude-Massiac où furent localisés un grand nombre de filons à Stibine. Ce sulfure est le principal minerai de l'antimoine, métal d'alliage qui sert à durcir le plomb et confectionner le régule, produit antifriction indispensable à l'industrie mécanique alors en plein développement. L'essor fulgurant des mines d'antimoine s'accroîtra encore grâce à son utilisation en matière d'armement.

 

De 1890 à 1910, la France fut le premier producteur mondial d'antimoine, la plus grande partie produite venant de notre région ouest du Haut-Allier (environ 40 000 tonnes extraites de plus de 30 centres). Cet essor minier fut facilité par plusieurs facteurs : une importante population paysanne qui fournissait l'hiver une main d'œuvre courageuse et bon marché ; et la présence de grands chefs mineurs, de formation empirique mais naturalistes de talent, et des personnalités audacieuses, tel E. Chatillon, petit industriel local, qui inventa un nouveau procédé de traitement du minerai pour faire sur place un produit industriel. Ceci conduisit à l'implantation de plusieurs fonderies d'antimoine, à Massiac, au Babory-de-Blesle et à Brioude. Cette activité minière cessa assez brutalement à la suite de la crise économique de 1929... 

Quelques utilisations de l'antimoine

La Stibine était déjà utilisée comme mascara par les civilisations anciennes (égyptiennes, grecques). L'antimoine fut employé dans la fabrication de caractères d'imprimerie, de part sa propriété de durcisseur de métal, et cela avant 1665. Il sert aussi dans certains alliages, depuis la révolution industrielle, comme le métal antifriction et le métal blanc pour faire des outils métalliques, etc... Beaucoup d'autres utilités aussi pour un élément peu connu et que nous utilisons presque tous les jours…

L'antimoine...ça sert àquoi encore ? 

Antimoine... quel drôle de nom ! 

L'antimoine... A quoi ça ressemble ? 

L'antimoine... ça se mange ? 

Pour en savoir plus, venez donc nous rendre visite à la mine de la Rodde : Une mine d'antimoine à visiter à Ally. Osez pénétrer dans ses galeries sécurisées pour la visite... liens géologiques et miniers

Merci à C. VIALARON, HF FORESTIER, G. PEGERE et J.J. PERICHAUD pour leurs savoirs et leurs écrits

Actualités

Vidéos

Merci à la caravane de l'image pour ces vidéos...

Nos partenaires :

  • Spotlight Image
  • Spotlight Image
  • Spotlight Image